Si vous avez un besoin ponctuel d’argent, que vous n’arrivez pas à combler votre découvert ou tout simplement que vous avez une facture imprévue, vous pouvez faire un crédit à la banque. Cependant, vous serez obligé de payer des intérêts sur ce crédit. Une solution intermédiaire si votre problème d’argent n’est pas trop important, c’est de demander un acompte sur salaire.

Qu’est-ce qu’un acompte sur salaire ?

À ne pas confondre avec une avance sur salaire, un acompte est un pourcentage de votre paye, que votre employeur a obligation de vous donner, si vous le demander 15 jours avant, au plus tôt, avant le versement de votre paye. En clair, si au 15 du mois vous êtes en difficulté et que vous êtes censé être payé le 30, vous pouvez demander cet acompte. L’acompte ne peut être supérieur aux heures déjà travaillées. Il faut que vous ayez accumulé cet argent. Vous ne pouvez demander un acompte avant le 15.

À l’inverse, une avance sur salaire n’est pas obligatoire. Vous pouvez demander une somme beaucoup plus importante puisqu’elle répond à une avance et non un acompte. C’est là la grande différence. L’employeur ne pourra prendre qu’un pourcentage de votre salaire, chaque mois, pour vous rembourser.

quel est le montant maximum d'un acompte sur salaire

quel est le montant maximum d’un acompte sur salaire  ?

Aucun chiffre exact n’existe comme il dépend de votre rémunération. En réalité, il s’agit de vous avancer jusqu’à 50 % maximum de votre paye. Si vous êtes payée 1 700 euros vous pouvez demander un acompte de 850 maximum. À noter que vous pouvez demander moins. Sachez que pour tout acompte inférieur à 1 500 euros, l’employeur a le droit de vous donner la somme en liquide, mais que si vous souhaitez plus, il devra faire un virement ou un chèque.

Comment solliciter un acompte ?

Il faut savoir que vous n’avez pas besoin de vous justifier pour demander un acompte. Il suffit de faire la demande par voie orale au service des ressources humaines. Même si ce n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé de faire la demande par écrit, soit par mail ou par courrier, pour vous assurer d’avoir une trace. C’est important, notamment si la déduction est mal faite sur votre prochain salaire. Les erreurs peuvent arriver.

Qui a le droit à un acompte ?

Presque tous les salariés ont le droit de demander un acompte. Dès que vous avez un contrat de travail, vous pouvez demander qu’on vous verse un acompte. Seuls quelques travailleurs sont interdits d’acomptes.

  • Les salariés travaillant à leur domicile
  • Les intermittents du spectacle
  • Les employés saisonniers
  • Les salariés ayant déjà bénéficié d’un acompte

Pour cette dernière catégorie, ce n’est pas que vous ne pouvez pas en demander, mais c’est que l’employeur est libre de vous le refuser. Enfin, il n’y a pas besoin d’être en CDI pour demander un acompte, même en CDD vous avez le droit d’en avoir un. À noter également que les personnes ayant une rémunération variable pourront demander un acompte sur la base fixe de leur salaire.